Art-thérapie et zoothérapie

Laura intervient deux fois par semaine auprès des résidents de l’institution. Les lundis en après-midi, elle anime 2 ateliers d’art-thérapie. Le premier est un temps d’art-thérapie sur l’unité… Alzheimer, une création autour de l’argile ; modelage, travail sur la mémoire, espace d’échange, travaillant à la fois la motricité et la mémoire sensorielle. Là où la mémoire fait défaut mais aussi un espace de jeu pour faire exister le « Je ». Le deuxième temps se construit autour du média artistique : les personnes s’expriment librement, différemment,en laissant parler les pinceaux, leurs mains, les images, elles entrent dans le jeu de la création pour s’exprimer, pour exister. Un monsieur s’applique à modeler une sorte de bonhomme, un sac à dos dans le dos. La dame à ses cotés lui demande ce que c’est :  » c’est un parachutiste, j’ai fait l’armée, j’étais parachutiste, je devais sauter de l’avion, on rigolait bien avec nos compagnons ». Une boule d’argile roule, une dame la renvoie, des rires éclatent, « on dirait des enfants  » dit une dame, » oui mais ça fait du bien de rire » signifie une autre. Chacun se rencontre, échange, crée, rigole. « L’argile ça fait du bien à mes doigts ». L’art-thérapie ou l’expression artistique permet de mettre en mot, de déposer, de se recréer, à l’aide de la peinture, du collage, du dessin, de l’écriture, du modelage. Le travail est centré autour des émotions de chacun, autour de leurs vécus : passé et présent. On accepte de lâcher prise, de découvrir même en vieillissant. «  Je n’avais jamais fait ça avant.«  » Depuis que je vais aux ateliers, je suis moins stressé, je me sens mieux « exprime en fin de séance un monsieur. Lors de la fête des familles, les personnes du groupe ont présenté avec beaucoup de fierté, leurs marionnettes fabriquées durant 3 mois autour d’une « discussion de café » écrite par eux, traitant de sujet profond, comme la vie, l’amour, la mort. Un Monsieur a défini l’art-thérapie de manière suivante: « c’est l’action de représenter par le dessin, le coloriage, la peinture ou la sculpture tout ce qu’on ressent comme souvenir et qui m’apporte calme, sérénité, confiance en moi. »

Zamal, un vieux chien de 11 ans, calme et affectueux… Pelote, un lapin angora, gourmand et doux… Blanchette, une chatte de 1 an, tranquille et caline, rendent visite tous les vendredis après-midis aux résidents de la Résidence Bayard. Le chat va se blottir dans les bras d’une dame en fauteuil, sa main se pose délicatement sur son dos, le chat se met à ronronner, un sourire apparaît sur le visage de la personne. De l’autre coté de la pièce, une autre dame tient le lapin d’une main, une carotte dans l’autre. Des regards s’échangent, le lien est créé. La dame parle des lapins qu’elle avait, de sa vie à la ferme de ses parents. Petit moment anodin, mais surtout un véritable moment de vie pour ces personnes; une rencontre, un espace d’apaisement où prendre soin d’un animal prend sens. Les animaux sont des médiateurs facteurs de motivation et de stimulation cognitive et motrice. L’animal ne juge pas, ne parle pas. Il permet de sortir de l’isolement, de retrouver des sensations perdues, de la douceur et apporte un réel bien-être, apaisantainsi les tensions. Une mère et sa fille se retrouvent autour de l’animal. La fille raconte ses souvenirs, la mère écoute simplement, les mots ne sortent plus mais sa main se pose sur le chat couché sur ses genoux. Elle bouge lentement les doigts. Laura et ses animaux accompagnent cette famille chaque vendredi afin de recréer une nouvelle relation, face à la maladie, face au vieillissement et pour apporter des moments simples dans cette fin de vie. La notion de plaisir est importante mais le suivi thérapeutique en lien avec la psychologue et les équipes soignantes est essentiel pour un accompagnement individualisé suivant les besoins réelles des personnes . Ces deux ateliers ont pris une réelle place au sein de l’institution et sont des temps de rencontre réguliers fortement attendus par les résidents.  Laura Fonfrède, art-thérapeute et zoothérapeute